ActualitéActualité

Actualité

Japon, Corée du Sud, Vietnam et Singapour : marchés attrayants et partenaires de choix

Un contexte économique effervescent est en place dans les marchés asiatiques, et devrait attirer de plus en plus l’intérêt des entreprises québécoises désirant exporter. Les exemples sont nombreux : la réorganisation des représentations du Québec en Asie, la signature prochaine de l’accord de Partenariat transpacifique global et progressiste ainsi que la ratification d’accords de libre-échange et en science, technologie et innovation entre le Canada et la Corée du Sud.

C’est donc en lien avec ces événements que la Chaire Stephen-A.-Jarislowsky en gestion des affaires internationales, Export Québec et le ministère des Relations internationales et de la Francophonie, en collaboration avec Québec International, ont organisé un colloque sur les façons de se développer au sein de quatre pays asiatiques très attrayants : Japon, Corée du Sud, Vietnam et Singapour.

Cette activité a permis aux participants de mieux comprendre le contexte d’affaires dans ces pays, et de rencontrer des entrepreneurs québécois ayant saisi et profité d’opportunités sur ces marchés. L’événement pouvait compter sur des présentations d’experts et de professionnels asiatiques et québécois et de représentants diplomatiques, ainsi que sur des témoignages d’entrepreneurs de plusieurs secteurs d’activité.

Québec International vous propose un résumé des principaux points abordés lors de ce colloque afin de découvrir, vous aussi, le potentiel de ces marchés.

Le marché japonais à la portée des PME québécoises

2018-02-23_FlashQI_Asie_1.jpgLe Japon est le cinquième partenaire commercial en importance du Canada (le deuxième en Asie) et une destination d’investissements directs considérables. Lors de l’événement, l`ambassadeur du Japon au Canada, son Excellence, M. Kimihiro Ishikana a renforcé ce message et a ajouté que l’année 2018 marquera le 90e anniversaire des relations diplomatiques et commerciales entre le Japon et le Canada.

Avec son marché d'environ 130 millions de consommateurs, au pouvoir d'achat élevé, le Japon est véritablement un marché à fort potentiel. Cependant, le Japon est un marché exigeant, où l’expansion des affaires demande du temps, en raison des différences linguistiques et culturelles, et de la place centrale des relations dans le milieu des affaires. Par contre, le jeu en vaut la chandelle, comme ont pu en témoigner de nombreuses entreprises canadiennes qui ont été récompensées par des relations d’affaires profitables et durables.

Corée du Sud : un marché avide de produits canadiens

2018-02-23_FlashQI_Asie_2.jpgLe climat des affaires de la Corée du Sud est l’un des plus accueillants en Asie, en raison notamment de la grande importance accordée à l’infrastructure au pays, de sa main-d’œuvre hautement qualifiée et scolarisée, et du resserrement de ses normes en matière de gouvernance d’entreprise. La conclusion de l’Accord de libre-échange Canada-Corée du Sud donne aux exportateurs canadiens une raison de plus de s’intéresser à cette importante économie. La Corée du Sud peut également servir de tremplin stratégique aux entreprises et aux investisseurs qui souhaitent accroître leur présence en Asie et intégrer les vastes chaînes d’approvisionnement de la région.

Lors de l’activité, le directeur général de Korea Trade-Investment Promotion Agency (Kotra) a mis de l’avant les particularités dans la culture d’affaires du pays, et l’importance de la comprendre pour y avoir du succès. En effet, les valeurs confucéennes ont profondément influencé le développement économique de ce pays, résultant en un milieu des affaires orienté vers les résultats, l’intérêt collectif, mais surtout, la politesse. Tout comme au Japon, les relations d’affaires se bâtissent tout d’abord autour d’une relation interpersonnelle solide.

Par contre, il faut aussi noter que ce sentiment de proximité doit aussi se créer avec les clients. À cet effet, le Canada est bien positionné, car les produits du pays sont déjà reconnus pour leur qualité en Corée du Sud. De plus, la ville de Québec y est bien connue suite à son apparition dans une célèbre télésérie coréenne, Goblin.

Singapour : la « Suisse d’Asie »

Carrefour international et vitrine pour les entreprises du monde, Singapour est un lieu stratégique pour s’attaquer au marché asiatique. Les différents traités de libre-échange signés avec ce pays procurent aux entreprises de nombreux avantages avec, par exemple, le dédouanement de certains produits et la réduction des barrières douanières pour exporter dans les pays membres de l’Association des nations de l'Asie du Sud-est. Ainsi les entreprises implantées à Singapour jouissent d’avantages économiques pour étendre leurs opérations commerciales dans toute l’Asie.

Vietnam : le Bureau du Québec à Hanoï ouvrira ses portes prochainement

2018-02-23_FlashQI_Asie_3.jpgLe Vietnam est une des économies émergentes les plus dynamiques de l'Asie du Sud-Est. Même à travers les années qui ont suivi la crise économique mondiale, le marché du détail du Vietnam a poursuivi sa croissance à un taux d'environ 10 % par an. Fort d’une classe moyenne en plein essor et d'une population jeune de plus en plus urbanisée, le pays a dépassé les attentes de croissance. Ce contexte favorable, combiné aux conditions démographiques du pays, permet au Vietnam de proposer de nombreux débouchés fort intéressants aux entreprises canadiennes dans tous les secteurs.

Pour aider les entreprises québécoises à profiter de ces opportunités, le gouvernement du Québec a d’ailleurs annoncé l’ouverture prochaine du Bureau du Québec à Hanoï. M. Mathieu Parenteau, directeur de ce bureau, était sur place lors de l’activité afin de présenter les services d’accompagnement qui seront offerts aux entreprises désireuses de percer le marché vietnamien.

De précieux conseils d’entrepreneurs

L’activité pouvait également compter sur un panel d’entrepreneurs qui ont partagé, avec les participants, leurs expériences sur ces marchés asiatiques et divers conseils pour y réussir. Bien qu’œuvrent dans des secteurs et des marchés différents, leurs conseils convergeaient toujours sur quatre éléments essentiels :

  • Avoir un bon plan de match
  • Faire preuve de patience
  • Trouver un bon partenaire
  • S’adapter à la culture du pays

2018-02-23_FlashQI_Asie_4.jpgVoici, en 5 citations, comment ils ont présenté ces conseils :

« Éviter la danse culturelle, bien comprendre la culture et faire preuve de respect tout en gardant l’essence de notre propre identité. »
Olivier Grenier-Lafond, gestionnaire du réseau de distribution, LeddarTech

« Il est important de faire preuve de souplesse et de s’adapter aux différences culturelles; pour faciliter la communication, il est important d’adopter les outils de communication locaux : Kaka talk (Corée du Sud) et Line (Japon). »
Charles Dumas, directeur des ventes internationales, Gentec Electro-Optics

« Pour nous il est important de nous concentrer sur certains pays et de nous assurer une bonne présence physique afin de rencontrer des clients et entretenir les liens avec nos partenaires »
Luc Hamel, président, ndb Technologies

« Éviter les généralisations concernant l’Asie, car chaque pays est très distinct »
Carl Mercier, vice-président ventes Asie Pacifique, Creaform

« Au Japon, il est important de miser sur la qualité et d’assurer le même niveau de qualité pour chacun de nos produits »
Sylvain Lalli, président, Érablière des Alleghanys


Partager cette page

Vous pouvez partager cette page via:

Imprimer la page