ActualitéActualité

Actualité

Un succès pour le 1er Rendez-vous IA Québec!

Domaine en croissance explosive à l’échelle internationale, l’intelligence artificielle (IA) est en pleine effervescence au Québec. Avec de nombreuses applications et un vaste potentiel, l’IA fait partie d’une foule de thématiques phares dans une multitude de domaines. C’est justement pour faire découvrir le potentiel de ce secteur au Québec et particulièrement dans la région de Québec, qu’a eu lieu, le 9 avril dernier, le 1er Rendez-vous IA Québec.

04-DSC_6985.jpg

Cet événement, organisé par l’Institut Technologies de l’information et Sociétés (ITIS) et le Centre de recherche en données massives (CRDM_UL) de l’Université Laval, AIworx et Québec International, avec le soutien de Coveo, du CRSNG, de CGI, d'Intact Corporation financière, de E Machine Learning, d'AS Device, de Bentley Canada Inc. et de Momentum Technologies, a accueilli près de 550 participants. L’événement pouvait compter sur des conférenciers de renom du milieu de la recherche, dont M. Yoshua Bengio, directeur de l’Institut de Montréal des Algorithmes d’Apprentissage, mais aussi du milieu de l’industrie, dont M. Louis Roy, président d’OPTEL.

En plus de découvrir les recherches, les applications et les progrès réalisés dans la région dans le domaine de l’IA, l’auditoire a aussi pu voir ce qui permet de distinguer la région de Québec dans ce secteur.

Québec International vous propose donc un petit retour sur le portrait de l’intelligence artificielle de la région de Québec, présenté, au cours du Rendez-vous IA Québec, par Mme Alexandra Masson de Québec International et M. Christian Gagné, professeur au Département de génie électrique et de génie informatique de l’Université Laval.

6 forces régionales

La région de Québec est en mesure de se tailler une place enviable dans ce secteur en pleine expansion. En effet, la région de Québec est non seulement un lieu où la recherche fondamentale est bien présente, mais aussi un lieu où la recherche appliquée est foisonnante. Plusieurs caractéristiques propres à Québec expliquent cet heureux mélange :

    06-DSC_7034.jpg1. Un climat et des infrastructures favorables

    Les températures froides, les infrastructures réseautiques extrêmement bien développées et les faibles coûts d’électricité jouent pour beaucoup dans le choix d’un lieu d’implantation de centres de données. Ces centres sont souvent d’une grande importance pour le stockage et l’accès à une puissance de calcul utilisable, tous deux nécessaires pour les besoins des applications d'intelligence artificielle. Il s’agit d’un atout pour les fournisseurs d’espace du nuage (cloud) et pour les entreprises, dans le contexte canadien de sécurité des données.

    2. Une région à échelle humaine qui facilite le succès

    La taille de la région en fait un lieu propice à la collaboration entre les différents acteurs du développement et les différents secteurs d’activités. Ici, les gens sont connectés et les bons acteurs peuvent facilement être mis en relation pour favoriser la réussite des projets. Cette proximité assure qu’un projet peut rapidement passer d’une idée au succès en intégrant les bons partenaires de la recherche et de l’industrie.

    3. Des expertises de pointe pluridisciplinaires tant en recherche et qu’en industrie

    Dans le vaste monde de l’IA, les applications sont très variées allant des technologies médicales au véhicule autonome en passant par les technologies urbaines et bien d’autres. De par la présence de grandes entreprises dans plusieurs secteurs de force, la région de Québec peut donc ouvrir des portes à une variété de secteurs d’application, dont la santé et la médecine de précision, les assurances et les services financiers, l’industrie 4.0, le transport durable et les ressources naturelles.

    08-DSC_7146.jpg4. Des talents aptes à relever les défis et saisir les nouvelles opportunités

    Déjà près d’une cinquantaine de chercheurs œuvrent au Centre de recherche en donnée massive. Des dizaines d’autres travaillent dans d’autres centres de recherche qui intègrent les algorithmes d’intelligence artificielle dans différents secteurs.  Par ailleurs, l’Université Laval annonçait lors de l’événement la mise en place de la maîtrise en informatique et intelligence artificielle qui s’appuiera sur les stages et le transfert d’expertise en entreprises s’assurant que les talents nécessaires pour tirer pleinement profit des nouvelles opportunités.

    5. Une expertise de pointe sur les enjeux éthiques entourant l’intelligence artificielle

    Alors que les applications de l’IA commencent à se déployer, Québec peut déjà compter sur les experts de l’Institut d’éthique appliquée (IDÉA) de l’Université Laval, qui mènent des recherches et suggèrent des façons de faire pour encadrer l’IA avec toute la prudence requise. Ils étudient les comportements des personnes et des entreprises utilisatrices de l’IA et ils travaillent à établir des cadres d’applications acceptables et éthiques.

    6. Une longueur d’avance avec les données du monde physique

    La région de Québec peut déjà compter sur des bases extrêmement solides en technologies de l’information, en électronique, en robotique et en optique photonique qui lui permettent d’exceller dans la mise en œuvre d’un « trio gagnant» qui est au cœur du développement des applications d’intelligence artificielle soit le trio Capteurs - Automatisation-Action – Apprentissage.

    Bien qu’il soit difficile d’avoir un portrait complet de toutes les entreprises actives dans ce secteur, environ 80 entreprises utilisent ou développent déjà des solutions d’IA. L’intelligence artificielle est donc bien ancrée dans l’écosystème de la grande région de Québec, alimentée par une recherche dynamique et appliquée.

    Partager cette page

    Vous pouvez partager cette page via:

    Imprimer la page