ActualitéActualité

Actualité

Parlons exportations : quelques enjeux, beaucoup d’opportunités

2018-05-18_DSC5722.jpgLe 16 mai dernier avait lieu le lancement de la tournée pancanadienne Parlons exportations 2018, mettant en vedette l’économiste en chef d’Exportation et développement Canada (EDC), M. Peter Hall. Cet événement, mis en place conjointement par Québec International et (EDC), permettait d’obtenir de judicieuses informations sur l’avenir de l’économie mondiale et sur ses effets sur les entreprises exportatrices de toutes tailles et de tous secteurs.

Pour une première fois, l’événement accueillait, en plus de la conférence de M. Hall, un panel formé de deux entrepreneurs à succès de la région de Québec. Mme Laura Boivin, présidente de Fumoir Grizzly, et M. Martin Thériault, président-directeur général d’Eddyfi Technologies, ont généreusement partagé leurs expériences respectives tout en faisant des liens avec la réalité économique partagée par M. Hall. De plus, le panel comptait sur la présence de M. Alexandra Faria, vice-président de la région de Québec chez EDC, qui bonifiait les réponses de ses expériences avec les nombreuses entreprises accompagnées par EDC. La présence de ces invités d’honneurs a permis à l’auditoire d’avoir un regard complet sur les enjeux les plus importants pour les exportateurs, tout en profitant des visions concrètes d’entrepreneurs.

Québec International vous propose un retour sur les principaux points abordés lors de cet événement.

« Le Québec récolte les fruits du resserrement »

2018-05-18_DSC5795.jpgSelon M. Hall, bien que plusieurs indicateurs économiques laissent présager un ralentissement de l’économie, c’est plutôt une croissance qui devrait s’échelonner sur quelques années. D’importantes transformations expliqueraient que l’économie est présentement dans sa véritable période de rétablissement après la récession de 2008 et ce, à l’échelle mondiale.

La mondialisation a également eu des répercussions sur les cycles de croissances. La diversification des marchés fait maintenant partie intégrante de la réalité de plusieurs entreprises. Selon M. Hall, cet enjeu n’a jamais été aussi important qu’il ne l’est aujourd’hui. Les exportations vers la Chine sont en constante augmentation, au point où le pays est le consommateur numéro un sur la scène internationale. L’Inde, en fulgurante croissance, est également un joueur à surveiller.

Bien que ces éléments soient très encourageants, il est important, selon M. Hall, de ne pas sous-estimer les problèmes auxquels les entreprises peuvent faire face au niveau des exportations. Effectivement, la hausse du protectionnisme modifie les règles du jeu, et il est maintenant plus difficile pour les entreprises d’évaluer la direction de leurs opérations. Cet aspect, jumelé à un ralentissement des investissements dû à l’incertitude entourant l’ALENA, sont des éléments que les entreprises doivent prendre en considération dans leur processus décisionnel.

Les taux d’intérêt demeurent une préoccupation

Les taux d’intérêt relativement bas ont été monnaie courante au cours des dernières années. M. Hall affirme qu’il est important de s’ajuster à la nouvelle réalité, soit des taux en hausse. En effet, les banques centrales resserrent ces taux pour effectuer un contrôle sur la croissance de l’économie, pour éviter sa croissance trop rapide.

Cependant, cette croissance contrôlée permettra de compenser pour ces taux plus élevés. Cette situation réduira ainsi l’impact sur les entreprises, surtout combinée à un dollar canadien qui devrait subir une légère hausse sur les cinq prochaines années. Les entreprises québécoises devraient ainsi être en mesure de saisir les opportunités se présentant à eux au niveau des marchés internationaux.

Selon M. Hall, le meilleur conseil à suivre pour une entreprise dans ce contexte de croissance et d’incertitude est de saisir, dès maintenant, des occasions d’affaires. Cela positionnera l’entreprise au bon endroit afin qu’elle puisse profiter du tsunami d’investissements qui risque de déferler des débouchés des négociations entourant l’ALENA.

Panel d'entrepreneurs à succès

2018-05-18_DSC5904.jpgÀ la suite de cette présentation fort enrichissante de M. Hall, l’auditoire a pu assister à des échanges forts intéressants au sujet de l’expérience d’entrepreneurs. Les deux entrepreneurs présents partageaient une réalité bien différente : Mme Boivin entame un nouveau projet d’exportation en sol américain avec sa gamme de produits innovants au sein du secteur agroalimentaire, tandis que M. Thériault a conquis plus de 80 marchés internationaux et s’expose à de nombreux défis provenant des quatre coins de la planète. Tous deux ont cependant un point en commun : des décisions importantes à prendre concernant leurs marchés internationaux.

Le panel a fait part de leurs enjeux, de leur réussite, mais aussi de leurs échecs rendant cette conférence très humaine et concrète. Ils ont permis aux entreprises de la région, tout comme M. Hall l’a permis également, de s’exprimer et de poser plusieurs questions pouvant les éclairer dans leur processus décisionnel à l’international.

Les conseils finaux de Mme Boivin et M. Thériault se sont également très bien harmonisés. Selon eux, l’importance de s’entourer de personnes ressources, extérieures à l’entreprise, est un élément important pouvant contribuer au succès d’une entreprise. Également, la connaissance fine de leurs produits, de leurs concurrents et du marché ciblé est certainement un essentiel au succès!

Partager cette page

Vous pouvez partager cette page via:

Imprimer la page