Brèves économiquesBrèves économiques

Brèves économiques

RMR de Québec : 1 000 emplois créés en 2013 et un taux de chômage de 4,7 %

Documents attachés

Faits saillants

  • Selon l’Enquête sur la population active de Statistique Canada, la région métropolitaine de Québec a enregistré la création de 1 000 emplois en 2013 sur une base désaisonnalisée.
  • Une fois de plus, la région de Québec a atteint un nouveau sommet au chapitre de l’emploi, soit de 422 200 l’an dernier.
  • Le taux de chômage est repassé sous la barre des 5 %, pour atteindre 4,7 % en 2013.
  • Le mois de décembre a contribué à cette performance avec un gain mensuel de 4 700 emplois et un taux de chômage de 4,7 %.
  • Pour le Québec, le marché du travail a terminé le mois de décembre avec une perte de 10 200 emplois sur une base mensuelle et une remontée du taux de chômage à 7,7 %, contre 7,2 % en novembre.

Commentaires

Nos attentes étaient modestes pour 2013 en raison des nombreux soubresauts, mais la RMR de Québec a maintenu le cap de la croissance, affichant la création de 1 000 emplois par rapport à 2012 sur une base désaisonnalisée. Ce septième gain annuel consécutif a amené la région à un nouveau sommet de 422 200 emplois. De plus, avec un taux de chômage de 4,7 % (5,1 % en 2012), soit l’un des plus faibles au Canada, Québec s’est approchée du seuil historique de 4,6 % observé en 2008.

Contrairement à son habitude, la région de Québec a observé une pause au chapitre de la création d’emplois dans le secteur des services en 2013. Cependant, l’industrie de la construction et le secteur manufacturier ont pris la relève. Selon les données préliminaires, la construction non résidentielle connaîtra une année record avec des investissements de plus d’un milliard de dollars. De leur côté, des manufacturiers ont consolidé des emplois grâce à l’ajout de nouvelles commandes en cours de 2013.

La diversification économique régionale a joué un rôle important sur le besoin de main-d’œuvre dans la RMR de Québec en 2013. Elle a permis de faire abstraction d’un secteur des services anémique cette année. Elle a aussi contribué à redonner du tonus après une période estivale plutôt calme. Le mois de décembre est d’ailleurs un bon exemple alors que la région a enregistré la création de 4 700 emplois sur une base mensuelle, la deuxième meilleure performance au Canada derrière Vancouver (+10 000 emplois). Ces atouts sont de bon augure pour entamer l’année 2014 qui laisse entrevoir des perspectives positives, notamment au chapitre de l’économie mondiale.

Louis Gagnon
Économiste principal
Québec International

 
Partager cette page

Vous pouvez partager cette page via:

Imprimer la page