Brèves économiquesBrèves économiques

Brèves économiques

Québec enregistre un taux de chômage de 4,5 % en avril

Documents attachés

Faits saillants

  • La RMR de Québec a enregistré un taux de chômage de 4,5 % en avril 2016, une diminution de 0,6 point de pourcentage par rapport à celui de mars, prenant ainsi le 2e rang au Canada.
  • Le repli de la population active de 1,7 % supérieur à celui de l’emploi de 1,1 % explique pourquoi le taux de chômage est revenu sous la barre des 5 %.
  • La contraction du bassin de main-d'œuvre a de nouveau fait baisser le nombre d’emplois à Québec en avril. La région comptait 427 900 emplois, soit 4 900 de moins qu’au mois de mars.
  • Au Québec, le taux de chômage est demeuré stable à 7,5 % en avril. Quant au nombre d’emplois, l’économie québécoise a fait un gain de 1 800 par rapport à mars.

Commentaires

Le besoin de main-d'œuvre demeure très présent dans la région de Québec et la baisse du taux de chômage, qui s’établissait à 4,5 % en avril (5,1 % en mars), illustre bien cette situation. Cependant, la région doit également composer avec une diminution de sa population active, soit de 1,7 % le mois dernier par rapport à mars. Cette situation explique d’ailleurs pourquoi le nombre d’emplois se replie à Québec depuis le début de l’année. En avril, la région comptait 427 900 emplois, soit 4 900 de moins par rapport à mars.

L’enjeu est donc de taille pour la région de Québec. D’une part, elle doit composer avec des entreprises qui multiplient les offres d’emploi pour assurer leur croissance et le renouvellement de leur personnel dû notamment aux départs à la retraite. À cet effet, la pression vient de l’ensemble des secteurs d’activité en raison de l’expansion des entreprises de services et manufacturières, de même que la réalisation de nombreux projets de construction. D’autre part, les candidats potentiels se font de plus en plus rares. Chez les 15-24 ans et les 25-54 ans par exemple, le taux de chômage est passé sous la barre des 5 % en avril, pour atteindre respectivement 4,8 % et 4,9 % (données non désaisonnalisées). La population des 25-54 ans retient d’ailleurs l’attention puisqu’elle regroupe environ 66 % de la population active de la région de Québec. Une diminution de 1,1 % en avril par rapport à mars a donc des conséquences directes sur l’offre de candidats potentiels à entrer sur le marché du travail.

Le marché de l’emploi avait pris les bouchées doubles dans la RMR de Québec ces dernières années, lui permettant d’atteindre de nouveaux sommets. Pour 2016, nous prévoyons toujours que le bilan demeurera positif. Néanmoins, la diminution du bassin de main-d'œuvre disponible, à laquelle les employeurs sont confrontés, modérera les attentes.

Louis Gagnon
Économiste principal
Québec International

 
Partager cette page

Vous pouvez partager cette page via:

Imprimer la page