Brèves économiquesBrèves économiques

Brèves économiques

Québec affiche le plus faible taux de chômage au Canada au 2e trimestre

Documents attachés

Faits saillants

  • Selon Statistique Canada, la RMR de Québec a enregistré un taux de chômage de 4,1 % au deuxième trimestre de 2016, inscrivant ainsi le plus faible taux au Canada.
  • Le taux de chômage a affiché une baisse considérable par rapport au 5,1 % obtenu au premier trimestre, en raison d’un fort repli de la population active (-1,1 %) supérieur à celui du nombre d’emploi (-0,1 %).
  • La région de Québec a terminé le printemps avec 432 500 emplois, limitant les pertes à seulement 300 emplois par rapport aux trois premiers mois de l’année.
  • Le gain de 6 700 emplois entre mai et juin a mis un terme à 7 baisses mensuelles consécutives.
  • Au Québec, le nombre d’emplois a reculé de 11 200 sur une base mensuelle en juin. Le taux de chômage a diminué de 0,1 point de pourcentage, pour atteindre 7,1 %.

Commentaires

La RMR de Québec a pris le premier rang au Canada au premier trimestre de 2016 avec un taux de chômage de 4,1 %. La région reprend ainsi la position de tête parmi l’ensemble des RMR canadiennes et fait oublier un premier trimestre où le taux de chômage s’était établi à 5,1 %. Quant au nombre d’emplois, l’ajout de 6 700 emplois en juin par rapport à mai a permis de mettre un terme à sept baisses mensuelles consécutives et donc, de ramener le nombre d’emplois au-dessus de la barre des 430 000. Ainsi, Québec comptait 432 500 emplois au deuxième trimestre, soit 300 de moins par rapport au trimestre précédent.

Les résultats du deuxième trimestre de 2016 permettent à la RMR de Québec de se maintenir parmi les leaders au Canada. La région réussit à s’ajuster malgré le fait que 5 200 personnes ont quitté les rangs de la population active au deuxième trimestre. Cette situation entraîne une pression supplémentaire sur le bassin de main-d'œuvre disponible, particulièrement dans la catégorie de ceux âgés de 25 à 54 ans. Selon les données non désaisonnalisées, ces derniers relèvent la création d’emplois, notamment à plein temps. De plus, leur taux de chômage est repassé sous la barre des 4 % en juin, pour atteindre 3,6 %. 

Le climat de confiance envers le marché de l’emploi à Québec demeure positif en raison des opportunités diversifiées. Le secteur manufacturier profite de l’amélioration des perspectives mondiales. Les grands chantiers reprennent graduellement et le secteur des services poursuit son expansion. Ce portrait régional est à l’opposé de la situation canadienne où le recul de la population active ces derniers mois semble motivé par un certain découragement des demandeurs d’emploi face aux difficultés qu’éprouve l’économie de leurs provinces. 

Louis Gagnon
Économiste principal
Québec International

Breve-economique-orange

 
Partager cette page

Vous pouvez partager cette page via:

Imprimer la page