Brèves économiquesBrèves économiques

Brèves économiques

Québec ajoute 2 900 emplois en juillet et inscrit le plus faible taux de chômage au Canada

Documents attachés

Faits saillants

  • La RMR de Québec a enregistré la création de 2 900 emplois en juillet 2016, une hausse qui s’inscrit comme la plus élevée au Québec et la 3e plus importante au Canada.
  • La région comptait un total de 435 400 emplois le mois dernier, une hausse mensuelle de 0,7 %.
  • Le taux de chômage a atteint 4,3 % en juillet, maintenant ainsi le premier rang au Canada, et ce, malgré une légère hausse de 0,2 point de pourcentage par rapport à juin.
  • Au Québec, le nombre d’emplois a reculé de 4 000 en juillet. Le taux de chômage est demeuré à 7 %.

Commentaires

La RMR de Québec a conservé le premier rang au Canada en juillet avec un taux de chômage de 4,3 %. La région s’est également distinguée avec la création de 2 900 emplois, prenant la première place au Québec et la 3e au Canada. Québec comptait ainsi un total de 435 400 emplois en juillet et inscrivait une deuxième hausse mensuelle consécutive, soit de 0,7 %. La région comblait une bonne partie du retard cumulé en début d’année et profitait d’une hausse graduelle de la population active (+0,9 % en juillet).

Le secteur des services laisse entrevoir un regain d’activité dans la région de Québec. En juillet, l’ensemble des services professionnels, scientifiques et techniques, de même que les services financiers et d’assurances, ont conservé une tendance haussière après une période anémique qui s’était étirée jusqu’au mois de mai. Le secteur commercial, quant à lui, continue d’être très attrayant auprès des chercheurs d’emploi. Pour les secteurs manufacturier et de la construction, ils évoluent présentement sous le signe de la stabilité. Un autre signal qui appuie la solidité de l’emploi à Québec est l’amélioration de l’emploi à plein temps, particulièrement du côté des travailleurs âgés entre 15 et 24 ans et entre 25 et 54 ans. Cette dernière catégorie d’âge demeure d’ailleurs très sollicitée alors que le taux de chômage (donnée non désaisonnalisée) était de 3,5 % en juillet.

L’importante création d’emplois enregistrée dans la région de Québec au cours des deux dernières années nécessitait une période d’ajustement. Le début de 2016 a permis d’absorber ces gains et d’identifier les nouveaux besoins des employeurs. Cette situation ne s’est pas éternisée puisque la région a déjà repris sa position de leader au Canada au chapitre de l’emploi. Il ne faut cependant pas oublier que la disponibilité de main-d'œuvre demeure une préoccupation importante qui encore pourrait affecter la performance du marché de l’emploi dans la région qui n’est toujours pas à l’abri d’éventuels soubresauts d’ici la fin de l’année.

Louis Gagnon
Économiste principal
Québec International

Breve-economique-orange

 
Partager cette page

Vous pouvez partager cette page via:

Imprimer la page