Brèves économiquesBrèves économiques

Brèves économiques

Québec confirme sa position de tête au Canada avec l'ajout de 4 200 emplois et un taux de chômage de 4,7 % en août

Documents attachés

Faits saillants

  • Il s’est créé 4 200 emplois dans la RMR de Québec en août par rapport à juillet, un gain qui s’inscrit comme le plus élevé au Québec et le 2e plus important au Canada.
  • La région comptait un total de 439 600 emplois le mois dernier, soit le niveau qui prévalait en février.
  • La région conserve le 1er rang au Canada avec un taux de chômage de 4,7 %. La hausse mensuelle de la population active de 1,3 %, supérieure à celle de l’emploi de 1 %, explique la hausse de 0,4 point de pourcentage du taux de chômage en août.
  • Au Québec, le nombre d’emplois a augmenté de 21 900 en août. Le taux de chômage est passé à 7,1 %, contre 7 % en juillet.

Commentaires

Le marché de l’emploi continue de prendre de la vigueur dans la RMR de Québec. En août, la région a enregistré la création de 4 200 emplois par rapport à juillet, pour atteindre 439 600 emplois. Avec cette troisième hausse mensuelle consécutive, Québec a continué de combler une partie du retard cumulé en début d’année pour revenir au niveau qui prévalait en février. La région affichait la meilleure performance au Québec et la deuxième performance au Canada, derrière Vancouver (+5 200 emplois). Enfin, bien que le taux de chômage remonte quelque peu en raison de l’augmentation de la population active, il demeure le plus bas au pays à 4,7 %.

À l’image du mois de juillet, les perspectives d’embauche ont continué de s’accélérer du côté des services. Pour le secteur de la construction, le besoin de main-d'œuvre est stable, mais il pourrait s’accélérer progressivement au cours des prochains mois suite à l’annonce d’éventuels grands chantiers. Quant au secteur manufacturier, il se maintient au-dessus de la barre des 30 000 emplois et il s’ajuste aux aléas de l’économie mondiale. Soulignons que le mois d’août a été favorable à la création d’emplois à plein temps, et plus particulièrement du côté des 25-54 ans. Cette catégorie d’âge demeure très sollicitée alors que le taux de chômage et d’emploi (donnée non désaisonnalisée) étaient respectivement de 3,8 % et de 89,4 % en août.

Louis Gagnon
Économiste principal
Québec International

Breve-economique-orange

 
Partager cette page

Vous pouvez partager cette page via:

Imprimer la page