Brèves économiquesBrèves économiques

Brèves économiques

1000 emplois créés en novembre portant le taux de chômage à 4,4 % dans la RMR de Québec

Documents attachés

Faits saillants

  • La RMR de Québec comptait 446 100 emplois en novembre, 1 000 de plus par rapport au mois d’octobre.
  • Le marché de l’emploi est en croissance pour un sixième mois consécutif, permettant ainsi de dénombrer
    600 emplois de plus par rapport au mois de novembre 2015.
  • La région continue également de se distinguer par son faible taux de chômage, il était de 4,4 % en novembre 2016.
  • Au Québec, le nombre d’emplois a augmenté de 8 500 en novembre. Le taux de chômage est passé à
    6,2 %, le plus bas niveau observé depuis 1976.

Commentaires

La création d’emplois s’est poursuivie pour un sixième mois consécutif dans la RMR de Québec. En novembre, la région comptait 446 100 emplois, soit 1 000 de plus par rapport au mois d’octobre. Cette performance a des répercussions favorables sur le taux de chômage à Québec. En novembre, il était de 4,4 %, le plus bas parmi les huit régions métropolitaines en importance au Canada.

La majorité des emplois ont été créés dans le secteur des services, une tendance qui s’observe depuis le mois de juin. Considéré comme le pilier économique régional, ce secteur continuera de prendre de l’expansion dans les prochains mois. Quant à  l’industrie manufacturière et au marché de la construction, le mois dernier a laissé entrevoir des signes d’amélioration. Si le secteur de la fabrication continue d’avoir à l’œil l’évolution de l’économie américaine, le second se prépare au démarrage d’éventuels grands chantiers. Notons que les travailleurs âgés de 25 à 54 ans étaient en forte demande en novembre. Leur taux de chômage est passé à 2,8 %, pour cette catégorie d’âge, alors que leur taux d'emploi est demeuré au-dessus des 90 % (données non désaisonnalisées). L’effet s’est également fait ressentir chez ceux âgés de plus de 55 ans. Leur taux de chômage a atteint 3,3 %, l’un des plus bas taux observés historiquement.

La région de Québec peut compter sur la diversification de son économie pour soutenir la création d’emplois. La performance des derniers mois permet d’ailleurs de mettre la table pour le début de l’année 2017. Bien que nous le répétons souvent, la région doit aussi veiller à assurer un bassin de main-d'œuvre disponible pour assurer l’expansion de son tissu industriel. Le faible taux de chômage et la lente progression de la population active nous rappellent que le recrutement et la rétention de main-d'œuvre demeureront des enjeux importants au cours des mois à venir.

Louis Gagnon
Économiste principal
Québec International

 
Partager cette page

Vous pouvez partager cette page via:

Imprimer la page