Brèves économiquesBrèves économiques

Brèves économiques

La RMR de Québec crée 2 100 emplois au premier trimestre de 2017 et affiche un taux de chômage de 4,1 %

Documents attachés

Faits saillants

  • La RMR de Québec a enregistré la création de 2 100 emplois au premier trimestre de 2017, pour atteindre 447 400 emplois.
  • L’ajout de plus de 1 000 emplois en janvier et en février a permis de faire contrepoids au repli de 200 emplois observé entre février et mars.
  • La région maintient l’un des plus faibles taux de chômage au Canada, soit de 4,1 % à la fin mars.
  • Au Québec, 2 400 emplois ont été créés en mars par rapport à février. Le taux de chômage est demeuré inchangé, soit 6,4 %.

Commentaires

La région métropolitaine de Québec a commencé l’année 2017 avec un gain de 2 100 emplois au premier trimestre. Cette performance permet d’inscrire un quatrième trimestre consécutif positif. Nous devons remonter à 2010 pour observer une période de création d’emplois aussi longue. Qui plus est, la région continue de se démarquer avec l’un des plus faibles taux de chômage à l’échelle canadienne. Il est descendu à 4,1 % au dernier trimestre, égalant la marque du deuxième trimestre de 2016.

Ce début d’année exceptionnel provient particulièrement des secteurs rattachés aux services et à la fabrication. L’industrie de la construction demeure plutôt calme du côté de l’embauche, mais l’arrivée du printemps laisse présager de bonnes nouvelles pour les chercheurs d’emploi, particulièrement du côté non résidentiel et routier. De plus, les données du dernier trimestre semblent confirmer des gains du côté de l’emploi pour les jeunes de 15 à 24 ans et les 55 ans et plus, alors que l’on avait constaté un certain recul en 2016.

Ce bon début d’année augure bien pour la région et la période printanière pourrait prolonger cette situation. Cependant, nous devons nous rappeler que le nombre d’emplois s’accélère un peu plus rapidement que la population active, une situation qui soulève des enjeux sur la disponibilité de travailleurs. L’enjeu de l’accessibilité à une main-d'œuvre qualifiée, et ce, autant pour des emplois spécialisés et non spécialisés, retiendra encore l’attention à Québec en 2017 et le faible taux de chômage est là pour nous le rappeler.

Louis Gagnon
Économiste principal
Québec International

 
Partager cette page

Vous pouvez partager cette page via:

Imprimer la page