Brèves économiquesBrèves économiques

Brèves économiques

La RMR de Québec affiche un taux de chômage de 4,2 % en avril

Documents attachés

Faits saillants

  • En avril, la RMR de Québec a enregistré un taux de chômage de 4,2 %, affichant une faible hausse de 0,1 point de pourcentage par rapport à celui de mars. Elle conservait ainsi le 2e rang au Canada.
  • C'est la contraction de la population active (-0,3 %) qui explique en grande partie la diminution du nombre d’emplois à Québec le mois dernier. La région comptait 445 500 emplois, soit 1 900 de moins qu’au mois de mars.
  • Les données d’avril 2017 démontrent que la région de Québec conserve une confortable avance de 17 100 emplois par rapport au bilan d’avril 2016.
  • Au Québec, le nombre d’emplois a diminué de 3 800 entre mars et avril. Quant au taux de chômage, il est passé de 6,4 % à 6,6 % au cours de la même période.

Commentaires

Le marché de l’emploi a quelque peu ralenti dans la RMR de Québec en avril. La région a dénombré 445 500 emplois, une diminution de 1 900 par rapport à mars. À l’image de ce que nous avons déjà observé lors de la première moitié de 2016, le repli s’explique en grande partie par la diminution de la population active. Notons qu’une situation semblable pourrait se reproduire à Québec en cours de 2017.

Malgré tout, l’enjeu demeure de taille pour la région de Québec cette année. Elle voit ses entreprises multiplier les offres d’emploi pour assurer leur croissance et renouveler leur personnel, notamment en raison des départs à la retraite. Cette pression provient de l’ensemble des secteurs d’activité et cela s’intensifiera avec le départ éventuel de nouveaux grands chantiers. Cependant, les candidats potentiels disponibles à entrer sur le marché du travail se font de plus en plus rares. Cette situation s’observe particulièrement chez les 25 à 54 ans, groupe qui forme 65 % de la population active. En avril, ils affichaient un taux de chômage de 3,8 % et un taux d'emploi de 88,1 % (données non désaisonnalisées), s’inscrivant comme les meilleurs au Canada. Les plus jeunes, soit les 15 à 24 ans, comme les 55 ans et plus, seront appelés à venir prêter main-forte pour assurer un bassin de main-d'œuvre disponible nécessaire à la création et à l’expansion d’entreprises dans la région.

Les données d’avril rappellent donc que l’évolution du bassin de main-d'œuvre, définie par la population active, continue de dicter la tendance du marché du travail à Québec. Néanmoins, nous prévoyons que le bilan de l’emploi sera positif pour l’ensemble de 2017. En avril, la région comptait d’ailleurs 17 100 emplois de plus par rapport à avril 2016.

Louis Gagnon
Économiste principal
Québec International

 
Partager cette page

Vous pouvez partager cette page via:

Imprimer la page