Brèves économiquesBrèves économiques

Brèves économiques

RMR de Québec : hausse du PIB de 2,4 % au premier semestre de 2017

Documents attachés

Faits saillants

  • Selon le Conference Board du Canada, le PIB réel a augmenté de 2,4 % dans la RMR de Québec au premier semestre de 2017, pour atteindre 35,1 G$.
  • La région de Québec affiche un bilan supérieur à 2 % pour les six premiers mois de l’année, et ce, pour la première fois depuis 2011.
  • L’industrie manufacturière (+6,7 %), le marché de la construction (+2,2 %) et le secteur des services (+2 %) ont tous contribué à l’accélération de la croissance économique en cette première moitié d’année.

Commentaires

La forte croissance de l’économie canadienne se reflète sur les principales régions métropolitaines en importance au premier semestre. La région de Québec a d’ailleurs enregistré une hausse de 2,4 % de son PIB réel par rapport aux six premiers mois de 2016. Cette accélération, qui s’inscrit comme la plus importante depuis 2011, a permis d’atteindre un PIB de 35,1 G$.

L’ensemble des secteurs d’activité ont stimulé l’économie régionale en ce début de 2017. Cette performance vient appuyer la tendance qui s’est dégagée en 2016. Présentement, la bonne santé de l’économie canadienne et américaine donne un élan à la production manufacturière. Au premier semestre, elle a augmenté de 6,7 %. Le secteur de la construction reprend de la vigueur en raison du lancement de nouveaux grands chantiers résidentiels et non résidentiels. Pour la première fois depuis 2012, les six premiers mois de 2017 affichent une hausse positive, soit de 2,2 %. Le secteur des services a également bien fait avec une progression de 2 % par rapport à l’an dernier. L’administration publique et les services à la consommation se sont particulièrement démarqués avec une augmentation de plus de 2 %.

La solide expansion économique observée à Québec en début d’année se poursuivra. La région compte sur la bonne tenue de l’emploi, la relance des investissements et le bon niveau de confiance des consommateurs. De plus, elle voit s’ouvrir de nouvelles opportunités d’affaires en raison de la bonne vitalité économique de l’ensemble de l’économie canadienne, de même que de l’amélioration constante des conditions américaine et européenne. En somme, ces facteurs confirment nos prévisions voulant que le PIB réel devrait croître de plus de 2 % dans la RMR de Québec pour l’ensemble de 2017.

Louis Gagnon
Économiste principal
Québec International

 
Partager cette page

Vous pouvez partager cette page via:

Imprimer la page