Brèves économiquesBrèves économiques

Brèves économiques

Le PIB réel s'accroît de 2,7 % au troisième trimestre de 2017 dans la RMR de Québec

Documents attachés

Faits saillants

  • La RMR de Québec a enregistré un PIB réel de 34,8 G$ au troisième trimestre de 2017, une hausse de 2,7 % par rapport à la même période en 2016.
  • Cette performance, combinée à la croissance de 2,8 % au deuxième trimestre, permet d’inscrire deux augmentations consécutives supérieures à 2 %, et ce, pour une première fois depuis 2010.
  • Pour un cinquième trimestre consécutif, l’ensemble des composantes stimule l’économie régionale en raison des gains de 2,5 % dans les services, de 3,7 % dans la construction et de 6,6 % dans la fabrication.
  • Le bilan des neuf premiers mois de 2017, pour la région de Québec, porte l’augmentation cumulative du PIB réel à 2,4 % par rapport à 2016.

Commentaires

La RMR de Québec démontre une solidité économique exemplaire en 2017. Selon les données récentes du Conference Board du Canada, son PIB réel a augmenté de 2,7 % au troisième trimestre, par rapport à la même période en 2016, pour atteindre 34,8 G$. Qui plus est, la région a affiché une hausse supérieure à 2 % pour un deuxième trimestre consécutif, une situation qui ne s’était pas vue depuis 2010. Cette performance, à l’image des autres régions métropolitaines canadiennes en importance, permet à Québec de prendre une tangente expansionniste.

La croissance économique de la région de Québec s’appuie sur l’ensemble de ses secteurs d’activité, et ce, pour un cinquième trimestre consécutif. Le secteur des services (+2,5 %) voit ses composantes rattachées à la consommation (+2,9 %) et à l’administration publique (+4,3 %) s’accélérer. Quant aux services rattachés à la production, ils reprennent du tonus (+2,1 %), après avoir connu une période plutôt calme entre 2014 et 2016. De son côté, l’industrie de la construction observe une hausse de son PIB de 3,7 % au troisième trimestre, s’appuyant notamment sur le lancement graduel de nouveaux chantiers résidentiels et non résidentiels d’envergure. Quant à l’activité manufacturière, elle affiche une accélération de 6,6 % au dernier trimestre. La volonté de l’industrie d’investir dans le développement de nouveaux marchés et en innovation lui permet de se rapprocher des niveaux de production qui prévalaient avant la récession de 2009.

La bonne performance de la région de Québec en 2017 est conforme à notre scénario prévisionnel. La hausse cumulative de son PIB réel s’établit d’ailleurs à 2,4 % pour les neuf premiers mois de 2017. Ce dynamisme, combiné à la reprise de l’emploi au cours de l’automne et à la majoration du revenu des ménages, contribuera à soutenir l’expansion économique à Québec pour le dernier trimestre de 2017 et donnera un bon coup de pouce pour bien démarrer l’année 2018.

Louis Gagnon
Économiste principal
Québec International

 
Partager cette page

Vous pouvez partager cette page via:

Imprimer la page