Brèves économiquesBrèves économiques

Brèves économiques

RMR de Québec : Hausse de 11,3 % de l’investissement non résidentiel en 2017

Documents attachés

Faits saillants

  • La construction de bâtiments non résidentiels a généré des investissements de 912,6 M$ dans la RMR de Québec en 2017, une augmentation de 11,3 % par rapport à 2016.
  • Québec a enregistré la deuxième plus importante hausse parmi les huit principales régions métropolitaines canadiennes, soit derrière Winnipeg (+18,4 %).
  • Les dépenses en immobilisation se sont accélérées pour les secteurs industriels (+67,4 %) et institutionnels (+23,2 %), alors qu’elles ont peu bougé du côté commercial (-0,3 %).

Commentaires

Les projets d’envergure ont repris progressivement dans la RMR de Québec en 2017. Leur diversité et leur importance ont permis de générer des investissements non résidentiels de 912,6 M$. La région affiche une hausse de 11,3 % par rapport à 2016, qui s’inscrit comme la plus importante hausse, parmi les huit principales régions métropolitaines canadiennes, après Winnipeg (+18,4 %).

De nombreux facteurs ont amené le secteur industriel à investir une somme record de 129,1 M$ l’an dernier, une hausse de 67,4 %. Les industries du transport maritime et de l’énergie ont soutenu leurs dépenses afin de réaliser d’importants contrats d’approvisionnement. Des PME ont saisi l’occasion d’acquérir de nouveaux équipements pour répondre à l’accroissement des nouvelles commandes. De plus, la création de nouveaux espaces industriels a stimulé l’implantation et l’expansion d’entreprises.

La construction d’infrastructures institutionnelles a généré des dépenses de 226,6 M$ en 2017, une augmentation de 23,2 %. De nombreux projets ont démarré afin d’améliorer ou d’accroître l’offre de service touristique, d’enseignement, de même que de santé et de services sociaux. De nouveaux espaces de bureaux se sont ajoutés afin de répondre à la croissance de certaines entreprises, bien que le repli graduel du taux d’inoccupation d’espaces de bureaux ne s’est observé qu’en fin d’année.

Le secteur commercial a dépensé 556,9 M$, une légère baisse de 0,3 % par rapport à 2016. Les grands centres commerciaux situés à Sainte-Foy et à Lebourgneuf ont continué de se moderniser. De plus, un nouveau joueur, soit IKEA a établi ses fondations à Québec l’an dernier; une arrivée qui devrait stimuler la construction commerciale autour de l’axe Duplessis encore quelques années.

La région de Québec est entrée dans un cycle plus actif au chapitre de l’investissement non résidentiel, lui permettant de se rapprocher de la moyenne investie lors des cinq dernières années (959 M$). Cependant, la région devra se montrer disciplinée et structurée pour mener conjointement de multiples projets d’envergure. Certains sont attendus d’ici la fin de 2018 et au début de 2019, et ce, sans compter la modernisation des infrastructures de transport qui se poursuivra.  

Louis Gagnon
Économiste principal
Québec International

 
Partager cette page

Vous pouvez partager cette page via:

Imprimer la page