Brèves économiquesBrèves économiques

Brèves économiques

La RMR de Québec crée 4 700 emplois et affiche un taux de chômage historique de 3,3 % en janvier

Documents attachés

Faits saillants

  • La RMR de Québec a démarré l’année 2018 avec aplomb, elle a enregistré la création de 4 700 emplois en janvier par rapport à décembre 2017, pour atteindre un sommet de 452 200 emplois.
  • L’effervescence du marché de l’emploi s’est transposée par une baisse importante du taux de chômage qui a atteint un creux historique de 3,3 %, soit une diminution de 0,6 point de pourcentage à l’égard de décembre.
  • Le taux d'emploi s’est également amélioré, pour atteindre 66,3 %, passant pour la première fois depuis 2015 au-dessus de la barre des 66 %.
  • Malgré les bonnes performances des régions de Québec et de Montréal en janvier, le bilan québécois a inscrit une perte mensuelle de 17 400 emplois et un taux de chômage de 5,4 % (5 % en décembre).

Commentaires

La RMR de Québec a démarré l’année 2018 avec aplomb. Selon l’Enquête sur la population active réalisée par Statistique Canada, les données mensuelles relèvent la création de 4 700 emplois par rapport à décembre, pour atteindre un sommet de 452 200 emplois. La région égale ainsi la marque établie en janvier 2014. L’effervescence du marché de l’emploi à Québec s’est aussi transposée favorablement sur le taux de chômage. Avec un creux historique de 3,3 %, la région a repris le premier rang au Canada. Notons également l’amélioration constante du taux d'emploi; il était de 66,3 % en janvier dernier.

À l’image des derniers mois, l’ensemble des secteurs économiques de Québec contribuent à la création d’emplois. Cette situation se reflète positivement sur le besoin de travailleurs à plein temps et laisse entrevoir une reprise de l’emploi à temps partiel. Qui plus est, l’implantation et l’expansion des entreprises continuent d’exercer une forte demande auprès de la main-d'oeuvre âgée de 25 à 54 ans. Sur une base non désaisonnalisée, les taux de chômage et d’emploi ont atteint respectivement 3,1 % et 89,9 % dans la région, les maintenant ainsi au premier rang au Canada. Ces taux s’améliorent également pour les autres catégories d’âge, mais en raison d’un repli de leur population active, une situation qui contribue à diminuer le bassin de main-d'oeuvre disponible.

Bien que ce départ sur les chapeaux de roues puisse être difficile à maintenir tout au long de l’année, les entreprises de Québec demeureront à la recherche de nouveaux candidats. À cet effet, les résultats du sondage Léger sur la confiance des entrepreneurs, publié le 7 février par Québec International, révélaient que 77 % des chefs d'entreprise de la région prévoyaient embaucher au cours de l’année 2018. Ils seront à la recherche de nouveaux travailleurs pour assurer la croissance de leurs activités, le renouvellement de personnel, l’ajout de nouvelles expertises et pour combler les départs à la retraite. Âgé de 25 à 54 ans.

Louis Gagnon
Économiste principal
Québec International

 
Partager cette page

Vous pouvez partager cette page via:

Imprimer la page