Brèves économiquesBrèves économiques

Brèves économiques

La RMR de Québec enregistre un gain de 1 400 emplois et affiche un taux de chômage de 3,2 % en février

Documents attachés

Faits saillants

  • En février, la RMR de Québec a enregistré un gain de 1 400 emplois, pour atteindre un niveau record de 453 600 emplois.
  • La vigueur du marché de l’emploi s’est reflétée sur le taux de chômage qui a atteint un nouveau creux historique à 3,2 %, une diminution de 0,1 point de pourcentage par rapport à janvier.
  • Le taux d'emploi s’est aussi amélioré, il a atteint 66,5 %, demeurant au-dessus de la barre des 66 % pour un deuxième mois consécutif.
  • Pour sa part, le Québec a enregistré une perte mensuelle de 2 900 emplois et son taux de chômage a augmenté de 0,2 point de pourcentage, pour atteindre 5,6 % en février.

Commentaires

Le marché de l’emploi poursuit son expansion dans la région de Québec en ce début d’année 2018. Le gain de 1 400 emplois en février fait suite à la création de 4 700 emplois en janvier. Cette performance permettait à la région d’enregistrer un septième mois consécutif de croissance. À cet effet, l’Enquête sur la population active réalisée par Statistique Canada révèle que la RMR de Québec affichait un niveau record de 453 600 emplois en février. La région enregistrait ainsi un septième mois consécutif de croissance. La vigueur du marché de l’emploi s’est reflétée sur le taux de chômage qui a atteint 3,2 %, une diminution de 0,1 point de pourcentage par rapport à janvier. Ce creux historique a permis à la région de Québec de conserver le premier rang des RMR canadiennes. Le taux d'emploi s’est aussi amélioré. Il était de 66,5 %, se maintenant au-dessus de la barre des 66 % pour un deuxième mois consécutif.

En février, le secteur des services semble avoir appuyé l’essentiel des gains d’emplois alors que celui de la fabrication compense pour l’accalmie temporaire sur les chantiers de construction. Notons que la demande auprès des travailleurs âgés de 25 à 54 ans demeure importante en raison d’un fort taux d’emploi. Sur une base non désaisonnalisée, le taux d’emploi de cette catégorie d’âge avoisine 90 % pour un neuvième mois de suite, en février il était de 89,9 %. Le taux d’emploi chez les 55 ans et plus est également en augmentation, atteignant 32,7 %.

La vigueur économique dans la région de Québec et le réveil des marteaux printaniers pourraient soutenir la création d’emplois au mois de mars. Ce scénario permettrait à la région de Québec d’observer des gains d’emplois pour un huitième mois consécutif, répétant les performances de 2004 et 2007.

Émile Émond
Économiste junior

Louis Gagnon
Économiste principal

Québec International

 
Partager cette page

Vous pouvez partager cette page via:

Imprimer la page