CommuniquésCommuniqués

Communiqués

Les dirigeants d’entreprise de la région de Québec demeurent confiants pour 2015 bien qu’ils affichent une certaine prudence dans leurs prédictions

Documents attachés

Québec International, la Chambre de commerce et d’industrie de Québec et la Chambre de commerce de Lévis ont dévoilé, dans le cadre de la 5e Rentrée économique de Québec, les résultats du sondage annuel « Conjoncture 2015 : Indice de confiance des dirigeants d’entreprise de la grande région de Québec ». Réalisée par Léger pour une 5e année consécutive, cette enquête aborde les enjeux liés à la croissance, aux investissements, aux exportations et aux ressources humaines ainsi que les perspectives et défis pour 2015. Le sondage a été effectué auprès de 237 dirigeants d’entreprise de la région métropolitaine de Québec entre le 17 novembre et le 4 décembre 2014.

La confiance toujours au rendez-vous

Les résultats du sondage indiquent que 65 % des dirigeants d’entreprise interrogés sont optimistes quant aux perspectives pour leur secteur d’activité économique en 2015. Ils se disent confiants dans une proportion similaire quant à la vitalité économique de la grande région de Québec. Cependant, cet optimisme s’affiche avec moins d’intensité puisque l’indice pour la région est en baisse passant de 65,6 en 2014 à 60,9 en 2015. L’indice régional demeure cependant plus élevé que pour le Québec (54,2). Les indices pour la région et la province suivent la même tendance baissière depuis 2012. À l’inverse, la confiance des dirigeants d’entreprise face à l’économie américaine est en forte hausse alors que l’indice a fait un bond de 15 points en quatre ans. 

Le grand défi : recruter la main-d’œuvre nécessaire à la croissance

Des gens d’affaires sondés, 61 % comptent accroître leur nombre d’employés et procéder à des embauches en 2015, des intentions équivalentes à celles de l’an dernier. En 2014, 64 % d’entre eux ont embauché de nouveaux travailleurs. La croissance d’activités, le roulement du personnel et l’acquisition de nouvelles expertises sont les principaux besoins qu’ils cherchaient à combler.

Le sondage nous apprend également que 83 % des dirigeants d’entreprise de la grande région de Québec éprouvent des difficultés à recruter de la main-d'œuvre comparativement à 79 % l’an dernier. Pour près de la moitié d’entre eux (48 %), ces difficultés constituent un frein à la croissance de leur entreprise. Fait à noter, ces difficultés de recrutement concernent tant la main-d’œuvre spécialisée (71 %) que non spécialisée (27 %).

Croissance anticipée des ventes, des exportations et des investissements

Malgré une certaine prudence exprimée pour les perspectives économiques, les dirigeants d’entreprise ont l’intention de continuer d’investir et de développer leurs marchés. Ainsi, 76 % des répondants prévoient augmenter leurs ventes en 2015 et 62 % affirment que leur carnet de commandes est aussi bien sinon mieux rempli qu’à pareille date l’an dernier.

Par ailleurs, 73 % des répondants expriment l’intention d’investir dans leur entreprise en 2015, une hausse de cinq points par rapport à leurs prévisions pour 2014. Les dépenses projetées viseront principalement le marketing (59 %), la formation du personnel (53 %), la recherche et développement (45 %). Les investissements en R-D connaissent d’ailleurs la plus forte croissance alors que les intentions se situaient à 33 % en 2014.

Du côté des exportations, 46 % des entreprises de la région ont fait des ventes hors Québec en 2014. Elles y ont effectué, en moyenne, 41 % de leurs ventes. L’enquête nous apprend également que les dirigeants souhaitent maintenir le rythme puisque 48 % d’entre eux ont l’intention de diversifier leurs marchés en 2015. Les marchés visés sont principalement le reste du Canada (33 %), les États-Unis (22 %) et l’Europe (13 %).

Enjeux pour 2015

Du point de vue des enjeux pour la nouvelle année, ils demeurent sensiblement les mêmes qu’en 2014. Pour les dirigeants sondés, le principal défi auquel la région de Québec sera confrontée en 2015 est la gestion des finances publiques (70 %), la création d’emplois et la croissance économique (52 %) et la disponibilité de la main-d’œuvre (41 %). Pour leur propre entreprise, leurs principales inquiétudes sont le carnet de commandes (32 %), le recrutement et la rétention de la main-d’œuvre (26 %) ainsi que le coût des opérations (21 %). 

« Les données de cette enquête nous révèlent que les dirigeants d’entreprise demeurent confiants. Les intentions d’embauche, la croissance des ventes et les investissements prévus notamment en recherche et développement nous indiquent que l’économie régionale se maintiendra sur la voie de la croissance en 2015. Québec International est déterminée à soutenir les entreprises dans la réussite de leur projet d’affaires en offrant des services de qualité pour développer les marchés, favoriser l’innovation, attirer des travailleurs qualifiés et mettre en place un écosystème entrepreneurial encore plus performant » a affirmé M. Carl Viel, président-directeur général de Québec International.

« Les résultats du sondage nous confirment ce que nous entendons sur le terrain, notamment dans la façon dont les entrepreneurs abordent 2015, soit avec un optimisme prudent. De plus, le sondage démontre que les entreprises font maintenant face à la difficulté de recruter de la main-d’œuvre non spécialisée, un phénomène observé dans Chaudière-Appalaches. Nous sommes aussi heureux de constater que 73 % des dirigeants prévoient investir dans leur entreprise en 2015, élément essentiel pour demeurer compétitif et améliorer la productivité » a souligné M. Jérôme Ratté, président de la Chambre de commerce de Lévis.

« Bien que les résultats soient relativement comparables aux années précédentes, les dirigeants d’entreprise font preuve de prudence à l’égard des perspectives économiques sectorielles et régionales. Les prédictions émises confirment que la main-d’œuvre demeure un enjeu préoccupant aux yeux des gens d’affaires. Par la Vision 2025 et le virage entrepreneurial entrepris il y a maintenant trois ans, la Chambre démontre sa volonté d’agir et d’outiller ses membres, notamment afin de faire face à la rareté de main-d’œuvre qui touche particulièrement la grande région de Québec » a ajouté le président et chef de la direction de la Chambre de commerce et d’industrie de Québec, M. Alain Aubut. 

À propos de Québec International

Québec International contribue au développement économique de la région métropolitaine de Québec et à son rayonnement international. À titre d’agence de développement économique régionale, Québec International favorise la croissance des entreprises, soutient les secteurs de force et attire dans la région talents et investissements. Pour en savoir plus, consultez le www.quebecinternational.ca.

À propos de la Chambre de commerce et d’industrie de Québec

La Chambre de commerce et d’industrie de Québec regroupe plus de 4 600 membres de la communauté d’affaires de la grande région de Québec provenant de tous les secteurs de l’économie. Elle constitue le plus important regroupement de gens d’affaires de l’est du Québec. La CCIQ poursuit la mission d’être la voix privilégiée des entrepreneurs de Québec et propose à ses membres une offre des services complète s’articulant autour de quatre volets : le réseautage, le développement des compétences, la reconnaissance du succès entrepreneurial et le développement économique.

À propos de la Chambre de commerce de Lévis

La Chambre de commerce de Lévis est le plus important réseau de gens d’affaires de la région Chaudière-Appalaches. Elle représente plus de 1 200 personnes œuvrant dans le milieu économique lévisien et elle a pour mission, depuis maintenant plus de 140 ans, de contribuer activement au développement de sa région dans un esprit de concertation.

 
Partager cette page

Vous pouvez partager cette page via:

Infolettre

Abonnez-vous à notre infolettre personnalisée et ne recevez que l'information qui vous intéresse!

Imprimer la page