CommuniquésCommuniqués

Communiqués

Regain de confiance : les dirigeants d’entreprise de la région de Québec voient d’un meilleur œil les perspectives économiques pour 2016

Documents attachés

Québec International, la Chambre de commerce et d’industrie de Québec et la Chambre de commerce de Lévis ont dévoilé, dans le cadre de la 6e Rentrée économique de Québec, les résultats du sondage annuel « Conjoncture 2016 : l’indice de confiance des dirigeants d’entreprise de la grande région de Québec ».

Réalisée par Léger pour une 6e année consécutive, cette enquête aborde les enjeux liés à la croissance, aux investissements, aux exportations et aux ressources humaines ainsi que les défis pour 2016.

Le sondage a été effectué auprès de 268 dirigeants d’entreprise de la région métropolitaine de Québec entre le 23 novembre et le 7 décembre 2015.

La confiance à la hausse

Les résultats du sondage indiquent que 68 % des dirigeants d’entreprise interrogés sont optimistes quant aux perspectives pour leur secteur d’activité économique en 2016. Pour une première fois depuis 2012, ils affichent avec plus d’intensité cet optimisme puisque l’indice de confiance pour leur secteur d’activité passe de 62,7 points (2015) à 66,1 (2016). Cette remontée s’observe également pour leur confiance envers les perspectives économiques de la région et du Québec. La tendance à la hausse observée depuis 5 ans face à l’économie américaine se poursuit avec un indice d’optimisme à 68,1.

L’enjeu : la disponibilité de main-d’œuvre

Des gens d’affaires sondés, 52 % considèrent que la disponibilité de la main-d’œuvre constitue l’enjeu majeur auquel sera confrontée la région de Québec en 2016. Le sondage nous apprend également que 86 % des dirigeants d’entreprise de la grande région de Québec éprouvent des difficultés à recruter de la main-d'œuvre et que pour près de la moitié d’entre eux (49 %), ces difficultés représentent un frein à la croissance de leur entreprise. Fait à noter, les besoins concernent tant la main-d’œuvre spécialisée (69 %) que non spécialisée (28 %), des taux similaires à ceux exprimés en 2015.

Croissance soutenue des ventes, des exportations et des investissements

Les perspectives économiques étant à la hausse, les dirigeants d’entreprise ont l’intention de continuer d’investir et de développer leurs marchés en 2016. Ainsi, 81 % des répondants prévoient augmenter leurs ventes en 2016 et 68 % d’entre eux affirment que leur carnet de commandes est aussi bien sinon mieux rempli qu’à pareille date l’an dernier, soit une hausse de pourcentage de 10 points depuis 2013.

Par ailleurs, 72 % des répondants ont exprimé l’intention d’investir dans leur entreprise en 2016. Les dépenses projetées viseront principalement la formation du personnel (59 %), suivies d’investissements dans le marketing (57 %), les équipements autres qu’informatiques (47 %), la recherche et développement (47 %) et l’informatique (46 %).

Du côté des exportations, 50 % des entreprises de la région ont fait des ventes hors Québec en 2015. Elles y ont effectué en moyenne 42 % de leurs ventes. L’enquête nous apprend également que les dirigeants souhaitent maintenir le rythme puisque 52 % ont l’intention de diversifier leurs marchés en 2016, soit une tendance à la hausse depuis 2012. Les marchés visés sont principalement le reste du Canada (34 %), les États-Unis (29 %) avec une hausse de 7 points par rapport aux prévisions de 2015, et l’Europe (18 %).

Principaux enjeux pour la région en 2016

Outre la disponibilité de main-d’œuvre, les dirigeants d’entreprise ont identifié comme principaux enjeux pour la région en 2016 la création d’emplois et la croissance économique (46 %) ainsi que la gestion des finances publiques (42 %), et ce, dans une moindre mesure par rapport aux deux dernières années (70 % en 2015 et 67 % en 2014). Pour leur propre entreprise, leurs principales inquiétudes demeurent les mêmes que l’an dernier, soit le carnet de commandes (28 %) ainsi que le recrutement et la rétention de la main-d’œuvre (26 %). La situation économique mondiale (25 %) semble par contre les inquiéter davantage avec une hausse de 9 points de pourcentage par rapport à 2015.

« Le pouls donné par les dirigeants d’entreprise de la grande région de Québec dans le cadre de ce sondage concorde avec nos perspectives de croissance économique régionale ainsi que la reprise, plus particulièrement du côté américain. On y observe également qu’ils ont eu de bons réflexes ces dernières années en continuant d’investir dans leur entreprise et de diversifier leurs marchés étrangers. Nous entendons poursuivre notre accompagnement auprès des entreprises, notamment en recrutement de main-d’œuvre spécialisée à l’étranger et en valorisant la région pour ses opportunités de carrière » a affirmé M. Carl Viel, président-directeur général de Québec International.

« Lorsque nous avons pris connaissance des résultats du sondage, on s’est vite rendu compte que l’ensemble des résultats laissait présager que les dirigeants d’entreprise entrevoient 2016 avec confiance. Les carnets de commandes des entreprises semblent bien garnis et les dirigeants sont optimistes face aux ventes pour l’année à venir. Par contre, quand on constate que pour 49 % des entreprises qui éprouvent des difficultés à recruter, le manque de main-d’œuvre est un frein à la croissance de leur organisation, le signal est assez fort pour que l’enjeu devienne prioritaire pour tous les intervenants socio-économiques de la grande région » a souligné Mme Karine Laflamme, présidente de la Chambre de commerce de Lévis.

« À la lecture des résultats, les perspectives économiques et les indicateurs liés à la croissance des entreprises semblent sur la bonne voie. Toutefois, l’enjeu de la disponibilité de la main-d’œuvre, omniprésent depuis plusieurs années, demeure la principale préoccupation des dirigeants d’entreprise et, par conséquent, de la CCIQ. Augmenter le nombre de stages en entreprise et améliorer l’adéquation entre les besoins des entreprises et l’offre de formation : voilà quelques mesures sur lesquelles nous continuerons de travailler en 2016, notamment avec les institutions postsecondaires de la région », a ajouté le président et chef de la direction de la Chambre de commerce et d’industrie de Québec, M. Alain Aubut.

Conjoncture2016-RMR-Quebec


À propos de Québec International

Québec International contribue au développement économique de la région métropolitaine de Québec et à son rayonnement international. À titre d’agence de développement économique régionale, Québec International favorise la croissance des entreprises, soutient les secteurs de force et attire dans la région talents et investissements. Pour en savoir plus, consultez le www.quebecinternational.ca.

À propos de la Chambre de commerce et d’industrie de Québec

La Chambre de commerce et d’industrie de Québec regroupe plus de 4 400 membres de la communauté d’affaires de la grande région de Québec provenant de tous les secteurs de l’économie. Elle constitue le plus important regroupement de gens d’affaires de l’est du Québec. La CCIQ poursuit la mission d’être la voix privilégiée des entrepreneurs de Québec et propose à ses membres une offre de services complète s’articulant autour de quatre volets : le réseautage, le développement des compétences, la reconnaissance du succès entrepreneurial et le développement économique. Pour en savoir plus, consultez le www.cciquebec.ca/fr.

À propos de la Chambre de commerce de Lévis

La Chambre de commerce de Lévis est le plus important réseau de gens d’affaires de la région Chaudière-Appalaches. Elle représente plus de 1 200 personnes œuvrant dans le milieu économique lévisien et elle a pour mission, depuis maintenant plus de 140 ans, de contribuer activement au développement de sa région dans un esprit de concertation. Pour en savoir plus, consultez le www.cclevis.ca.

 
Partager cette page

Vous pouvez partager cette page via:

Imprimer la page