La recherche en sciences de la vie et en technologies de la santé à Québec

La recherche en santé vous fascine? Eh bien, apprenez que la grande région de Québec est très prolifique dans ce domaine. Elle s’illustre, entre autres, par sa capacité à combiner science et savoir-faire en recherche.

Au centre de ce dynamisme, l’Université Laval. Classée parmi les 10 premières universités en recherche au Canada, elle mise sur l’expertise et le rayonnement de professeurs reconnus dans le monde. Les découvertes de ses centres de recherche en santé et en services sociaux contribuent à façonner une société où la santé et le bien-être sont durables.

Constatez ici la vitalité et la fertilité de Québec dans le secteur de la recherche en sciences de la vie et en technologies de la santé.

La recherche en sciences de la vie et en techno santé

Des centres de recherche qui aident à l’avancement de la santé

Qu’est-ce qui permet au milieu de la santé et des sciences d’évoluer et d’innover? La recherche, bien sûr. Vous le savez, grâce elle, les chercheurs découvrent et mettent au point de nouvelles technologies, de nouveaux traitements et font avancer les sciences de la vie. 

Dans la région de Québec, le domaine de la recherche foisonne grâce à ses nombreux centres de recherche. Découvrez-en quelques-uns ci-dessous et prenez connaissance de leurs travaux.

Centre de recherche du CHU de Québec – Université Laval

Plus important centre francophone de recherche en santé en Amérique du Nord, le Centre de recherche du CHU de Québec a acquis une réputation nationale et internationale enviable. Avec ses 7 axes de recherches fondamentales ou cliniques, il regroupe plus de 500 chercheurs et les activités de recherche des hôpitaux du Centre hospitalier de l’Université Laval ou CHUL: 

  • L'Hôtel-Dieu de Québec
  • L'Enfant-Jésus
  • Saint-François d'Assise
  • Saint-Sacrement

Vous voulez en apprendre plus sur les activités de cette institution? Consultez le site web du Centre de recherche du CHU de Québec.

Centre de recherche en infectiologie de l’Université Laval ou CRI

Vous savez qu’on a à Québec le plus grand centre de recherche en infectiologie du Canada et le 5e au monde? C’est le CRI, un centre qui travaille à: 

  • Comprendre les maladies infectieuses 
  • Développer de nouvelles approches pour les: 
    • Diagnostiquer
    • Prévenir
  • Traiter

Avec la collaboration de sa vingtaine de chercheurs fondamentaux et cliniciens, il œuvre pour diminuer l’impact des maladies infectieuses ici et partout dans le monde, et ce, depuis 1974.

Intéressant? Lisez-en un peu plus sur le site du Centre de recherche en infectiologie de l’Université Laval.

Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec ou CRIUCPQ

Le CRIUCPQ est un important centre de recherche dans le domaine de la cardiologie, de la pneumologie, du métabolisme humain, de l’obésité et du diabète de type 2. Leader mondial de la recherche dans ces secteurs, il est le seul centre de recherche en santé subventionné par le Fonds de recherche du Québec. Pourquoi? Parce que ses domaines de recherche —  entre autres l’obésité, le diabète et le métabolisme — sont jugés prioritaires en raison de leur impact économique et sociétal.

Pour en savoir plus sur les travaux du CRIUCPQ, visitez la page Recherche du site web de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec.

Centre de recherche CERVO

Vous connaissez le centre de recherche CERVO? C’est l’un des plus importants centres de recherche en neurosciences et en santé mentale du Canada. Sa soixantaine de chercheurs et leurs équipes possèdent ensemble une expertise multidisciplinaire, de la biophysique membranaire à l’intervention sociale. 

Trouvez plus de détails sur le centre et ses nombreuses recherches sur la page du Centre de recherche CERVO du site web de l’Université Laval.

Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale (CIRRIS)

Vous avez déjà entendu parler du CIRRIS? C’est un centre de recherche spécialisé dans l’étude des facteurs personnels et environnementaux qui influencent la participation sociale des personnes vivant avec une déficience physique. Sa mission? «Contribuer au développement et à la diffusion des connaissances dans le domaine de l’adaptation, de la réadaptation et du soutien à l’intégration sociale». 

Envie de mieux connaître le travail de ce centre de recherche? Rendez-vous sur le site du Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale.

TransBIOTech

Important centre de recherche et de transfert en biotechnologies, TransBIOTech propose des services de recherche et d’aide technique aux entreprises en sciences de la vie et en biotechnologies. Par exemple, il produit pour ses clients des preuves de concepts et des projets d’innovation qui cherchent à améliorer la santé dans:

  • L’alimentation fonctionnelle 
  • Les nutraceutiques 
  • Les produits pharmaceutiques 
  • Les produits cosmétiques et cosméceutiques 
  • Les produits de santé naturels

Vous désirez en savoir plus? Consultez le site TransBIOTech.

Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels ou INAF

L’INAF, c’est la plus forte concentration de chercheurs dédiés à l’alimentation et à la nutrition au Canada. Eh oui! Et que font-ils, ces chercheurs, au juste? Ils se penchent sur la recherche et sur l’analyse des aliments et des interactions complexes entre leurs composantes, la nutrition et la santé.

Institut situé à même la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation de l’Université Laval, L’INAF entretient aussi des liens étroits avec les facultés de médecine et de pharmacie. Sans compter tous ses liens avec différents centres de recherche universitaires en santé et en alimentation. 

C’est bien, non? Apprenez-en encore plus au sujet de l’INAF en faisant un tour sur le site de l’Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels.  

Des chercheurs et leurs découvertes à la conquête du monde et de la santé

Tant d’entreprises innovantes et de centre de recherche dans une même région, ça amène des talents et des idées. C’est pourquoi la région de Québec attire des chercheurs d’envergure. Ces grands travaillent sur des projets significatifs, font des découvertes et font avancer la science.

Voyez par vous-même! À Québec, des chercheurs travaillent à:

  • Mettre au point les vaccins contre:
    • Le virus Ebola
    • Le virus Zika
    • La grippe
  • Lutter contre: 
    • Le VIH
    • L’hépatite C
    • La leishmaniose
    • Le paludisme 
    • La résistance des microbes aux antibiotiques 
  • Étudier:
    • De nouvelles méthodes thérapeutiques
    • La nutrition
    • La douleur chronique 
    • La santé des femmes

Qui se cache derrière de tels avancements? Des chercheurs de renommée mondiale qui ont choisi Québec pour travailler. En voici quelques-uns ci-dessous.

Michel G. Bergeron

Professeur au Département de microbiologie — infectiologie et d’immunologie, et fondateur du Centre de recherche en infectiologie (CRI) de l’Université Laval. Ses découvertes et travaux sont:

  • Les diagnostics moléculaires 
  • La détection rapide de staphylocoque c. difficile
  • L’invention du condom invisible pour femmes

Vous souhaitez apprendre à le connaître? Visitez le profil de chercheur de Michel G. Bergeron sur le site du Centre de recherche du CHU de Québec. 

Gary Kobinger

Professeur au Département de microbiologie — infectiologie et d’immunologie, directeur du Centre de recherche en infectiologie (CRI) de l’Université Laval. La science lui doit:

  • Les vaccins et traitements contre les virus Ebola et Zika
  • La recherche d’un vaccin contre le VIH

Pour en savoir plus sur ce chercheur et ses travaux, consultez la page Gary Kobinger sur le site du Centre de recherche du CHU de Québec. 

Sylvain Moineau

Professeur au Département de biochimie, de microbiologie et de bio-informatique de l’Université Laval et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les bactériophages, ses travaux portent sur:

  • La découverte du rôle du système CRISPR-CAS
  • L’interaction entre phages et bactéries

Vous voulez en apprendre plus sur lui? Rendez-vous sur le site web du Laboratoire de Sylvain Moineau de l’Université Laval. 

Yves De Koninck

Professeur titulaire de psychiatrie et de neuroscience à l’Université Laval et chercheur au Centre de recherche CERVO, ses travaux portent sur:

  • La transmission synaptique, de la douleur chronique à la maladie d’Alzheimer
  • Le vieillissement du cerveau et l’autisme

Découvrez-en plus à son sujet sur sa page Yves De Koninck, Ph. D. sur le site du Centre de recherche CERVO.

Jean-Pierre Després

Directeur scientifique du centre de recherche sur les soins et les services de première ligne (CERSSPL) du CIUSSS de la Capitale-Nationale, il est l’un des chercheurs les plus cités au monde dans son domaine. Ses recherches portent entre autres sur:

  • L’obésité
  • Le diabète
  • Les maladies cardiovasculaires 
  • Leur prévention par l’activité physique et une saine alimentation

Vous désirez en savoir plus sur lui et sur ses recherches? Visitez la Biographie de Jean-Pierre Després sur le site de la Faculté de médecine de l’Université Laval. 

Vincenzo Di Marzo

Titulaire de la Chaire d’excellence en recherche du Canada sur l’axe microbiome-endocannabinoïdome dans la santé métabolique, il est un spécialiste du système endocannabinoïde, qui régule le stress, la faim et l’immunité.

Pour apprendre à mieux le connaître, consultez la page Vincenzo Di Marzo sur le site de la Chaire d’excellence en recherche du Canada.

France Légaré

Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en implantation de la prise de décision partagée dans les soins primaires, elle travaille sur:

  • La santé des populations 
  • La prise de décision en santé

Pour en savoir plus sur cette chercheuse, parcourez la fiche France Légaré sur le site du Centre de recherche du CHU de Québec.

Mario Leclerc

Titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les polymères électroactifs et photoactifs, il travaille sur le développement:  

  • De nouveaux: 
    • Polythiophènes
    • Polyfluorènes
    • Polycarbazoles
  • D’une nouvelle méthode de polymérisation, l’hétérolarylation directe pour des applications dans les domaines de:
    • La nanoélectronique
    • L’électro-optique
    • La photonique
    • La chimie combinatoire
    • La détection génomique

Il est aussi lauréat du Prix Marie-Victorin 2016, la plus haute distinction accordée à un chercheur pour l’ensemble de sa carrière en sciences naturelles et en génie. 

Avide d’en savoir plus sur lui? Visitez la biographie Mario Leclerc sur la page du Laboratoire des polymères électroactifs et photoactifs de l’Université Laval.

Besoin de nous parler? Contactez-nous!

Écrivez-nous pour nous poser des questions, prendre rendez-vous avec nous, nous parler de votre projet. Notre équipe va vous répondre avec plaisir dans des délais raisonnables.

Abonnez-vous à notre infolettre!

Recevez ainsi chaque semaine une revue des nouvelles économiques de la région et une liste des activités à venir qui touchent au monde des affaires et de l’entrepreneuriat. Et découvrez la région de Québec sous un nouvel œil.