/ Mis à jour le

Les postes vacants toujours en hausse : 41 225 postes pour la Capitale-Nationale et en Chaudière-Appalaches

Le nombre de postes vacants dans les régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches continue d’augmenter. Il s’élevait à 41 225 au deuxième trimestre de l’année en cours.

Faits saillants

  1. Au deuxième trimestre de 2022, il y avait 27 675 postes vacants dans la région de la Capitale-Nationale (CN) et 13 550 en Chaudière-Appalaches (CA). C’est une augmentation de 16 % pour la CN et de 46 % pour la CA comparativement au même trimestre en 2021.

  2. Dans les deux régions, il s’agit du nombre de postes vacants le plus élevé observé tous trimestres confondus depuis que les données sont disponibles (2015). 

  3. Les taux de postes vacants, soit 7,6 % dans la CN et 6,7 % dans la CA, dépassaient aussi les moyennes québécoise (6,4 %) et canadienne (5,9 %).  

  4. En moyenne, le salaire horaire offert pour les postes vacants était de 22,25 $ dans la CN et de 21,95 $ en CA. Les taux horaires offerts à l’échelle du Québec et du Canada étaient respectivement de 22,8 $ et de 24,05 $.

  5. Les travailleurs en « ventes et services » et ceux du domaine des « métiers, transport et machinerie et domaines apparentés » étaient les plus demandés dans les deux régions.


En graphiques


Commentaires

Ces nouvelles estimations de l’Enquête sur les postes vacants et les salaires (EPVS) de Statistique Canada témoignent de la situation qui prévalait sur le marché du travail au deuxième trimestre de 2022. La région commençait à vivre un retour à la vie normale avec la levée des dernières mesures sanitaires liées à la COVID-19 (fin de l’obligation du port du masque en juin 2022). 

Les données montrent que le nombre de postes vacants dans les régions de la Capitale-Nationale (CN) et de la Chaudière-Appalaches (CA) a atteint un sommet historique en comparaison à la même période durant les années précédentes. Au deuxième trimestre (T2) de 2021, le nombre de postes vacants s’élevait à 23 800 dans la région de la Capitale-Nationale (comparativement à 27 675 au T2 de 2022) et à 9 295 pour la Chaudière-Appalaches (comparativement à 13 550 au T2 de 2022).

Métiers les plus demandés dans les deux régions

Capitale-Nationale (27 675 postes vacants)

Chaudière-Appalaches (13 550 postes vacants)

Vente et Service (10 870)

Vente et Service (3 625) 

Métiers, Transport, Machinerie et domaines apparentés (3 300)

Métiers, Transport, Machinerie et domaines apparentés (3 300)

Affaires, Finance et Administration (3 025)

Fabrication et Services d’utilité publique (2 735)


Ces dernières données de l’Enquête sur les postes vacants et les salaires montrent le dynamisme du marché du travail de la région et l’impact de la rareté de main-d’œuvre. Le nombre de postes vacants a atteint un sommet, et le phénomène semble aussi affecter la région de la Chaudière-Appalaches plus qu’auparavant avec une augmentation de 46 % du nombre de postes vacants. 


Abdoul Echraf Ouedraogo

Économiste

Québec International

Fichier joint