/ Mis à jour le

Québec bien positionnée pour naviguer dans le contexte inflationniste

La bonne tenue de l’emploi à Québec entre août 2021 et août 2022 (+2 %) laisse présager que l’économie de la région est dans une posture avantageuse pour faire face à cette période d’inflation.

Faits saillants

  1. Le marché demeure particulièrement serré dans la région alors que le taux de chômage a atteint 2,8 % (-0,1 point de pourcentage (p.d.p)) soit le plus faible au Canada.
  2. Le taux d’activité de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec, soit 66,1 %, est resté stable. Ce taux est similaire à celui d’août 2021 (-0,2 p.d.p).
  3. Le marché du travail de la RMR de Québec est demeuré stable en août 2022 (+0,2 %).
  4. Les données comparables indiquent que l'emploi est également en croissance entre les mois d’août 2021 et 2022 au Québec (+1,7 %) et au Canada (+3,6 %).

En graphiques

Source : Statistique Canada. Tableau 14-10-0380-01

Portrait de l'emploi dans les principales régions canadiennes

Emplois ('000)Taux de chômage (%)Taux d'emploi (%)

Août 2022Juillet 2022Variation (nombre)Variation (%)Août 2022Juillet 2022Août 2022Juillet 2022
Québec445,3444,60,70,2%2,82,964,364,2
Toronto3 570,73 582,2-11,5-0,3%5,95,963,163,3
Montréal2 328,22 322,75,50,2%4,94,863,363,2
Vancouver1 534,71 538,5-3,8-0,2%4,84,764,164,3
Calgary894,8887,87,00,8%4,95,068,968,6
Edmonton805,4807,7-2,3-0,3%4,95,165,365,6
Ottawa791,4796,9-5,5-0,7%3,43,563,964,5
Winnipeg459,1458,70,40,1%4,34,264,364,3
Le Québec4 363,74 365,1-1,40,0%4,34,261,061,0

Sources : Statistique Canada : tableau 14-10-0380-01 et Québec International

Mise en garde

Les données disponibles pour la RMR de Québec subissent un traitement statistique particulier (moyenne mobile trois mois) en raison du petit échantillon, ce qui a pour effet d’atténuer les fortes fluctuations. Ainsi, les données recueillies en juin et en juillet influent sur l’estimation publiée pour le mois d’août. Veuillez noter également que nous utilisons des chiffres comparables pour la province de Québec et les autres régions métropolitaines dans ce document. 


Commentaires

L’Enquête sur la population active (EPA) de Statistique Canada révèle que le marché du travail à Québec est demeuré stable en août avec une création de 700 emplois (+0,2 %). Par ailleurs, on dénombre un total de 445 300 emplois dans la région, soit 8 700 de plus (+2 %) qu’au même moment en 2021. Cette croissance sur une année est comparable à celle vécue dans les principales RMR au pays. 

Dans la région, le marché reste particulièrement serré alors que le taux de chômage s’est abaissé à 2,8 % (-0,1 p.d.p) en août, demeurant le plus faible au Canada. Le taux d’activité, qui exprime la part de population active sur la population de 15 ans et plus, est inchangé s’établissant à 66,1 % en août 2022. Ce taux, qui dicte l’évolution du marché du travail de la région, est similaire à celui enregistré il y a un an (66,3 %). Notons qu’il y a moins d’emplois en août 2022 qu’en août 2019; cela s’explique par le taux d’activité plus élevé (68,6 %) en 2019 (voir graphique). De plus, le taux de chômage est au plancher et identique pour ces deux périodes.

La bonne tenue de l’emploi à Québec laisse présager que l’économie de la région est dans une posture avantageuse pour manœuvrer dans le contexte de lutte à l’inflation que livrent la plupart des banquiers centraux du monde. À cet effet, la Banque du Canada a relevé cette semaine son taux directeur pour une cinquième fois consécutive. Ce resserrement monétaire pourrait se traduire par le ralentissement de la croissance économique au Canada. Or, jusqu’à présent, la vigueur de l’emploi, les taux de chômage au plancher ainsi que les nombreux postes vacants permettent d’envisager un ralentissement modéré.

Émile Émond
 
Économiste
 Québec International

Fichier joint