/ Mis à jour le

Un taux de chômage de 3,3 % dans la RMR de Québec au mois d'avril

La population active a enregistré une augmentation de 5 800 individus, un cinquième mois consécutif de croissance. En avril, le taux de chômage se situait à 3,3 %, une baisse par rapport au mois de mars (3,6 %). Il s’agit du deuxième plus faible taux jamais enregistré dans la région, et actuellement le plus faible taux parmi les principales villes canadiennes.

Faits saillants

Dans l’Enquête sur la population active (EPA), de Statistique Canada, on dénombrait 464 200 personnes en emploi au mois d’avril dans la région, soit 7 000 de plus qu’au mois précédent.

La population active a enregistré une augmentation de 5 800 individus, un cinquième mois consécutif de croissance.

En avril, le taux de chômage se situait à 3,3 %, une baisse par rapport au mois de mars (3,6 %). Il s’agit du deuxième plus faible taux jamais enregistré dans la région, et actuellement le plus faible taux parmi les principales villes canadiennes.

Au Québec, les données désaisonnalisées de Statistique Canada, révèlent que l’emploi a augmenté de 13 300 entre les mois de mars et d’avril, quant au taux de chômage il a légèrement diminué à 5,1 %.

Commentaires

Dans l’EPA, Statistique Canada estimait qu’au mois d’avril le nombre de personnes en emploi était de 464 200, ce qui représente un sommet historique pour la région. Celle-ci a inscrit une croissance de 7 000 emplois par rapport au mois précédent, marquant du même coup une cinquième hausse mensuelle consécutive. Le rendement des derniers mois a permis d’effacer les reculs enregistrés dans la deuxième moitié de l’année 2018 pour franchir ce nouveau cap.

La population active de la RMR de Québec a elle aussi affiché une croissance, Statistique Canada estime que 5 800 individus ont rejoint la force de travail ce mois-ci. Au total, c’est 480 000 personnes qui la composent, un nombre record selon la série de données disponible. Le taux d’activité s’est intensifié en s’approchant de la barre des 70 %. Avec son taux de 69,9 %, la région est la plus active au Québec. Dans un contexte de rareté de main-d’œuvre, certains segments de la population sont particulièrement mis à contribution. Or, en comparaison avec la même période l’an dernier, l’activité des travailleurs âgés de 25 à 54 ans, déjà fortement actifs, semble avoir légèrement augmenté alors que la tendance chez les plus âgés (55 ans et plus) laisse entrevoir une augmentation plus marquée. Malgré la croissance de la population active, elle fut inférieure à celle de l’emploi. La bonne performance du marché du travail a donc affecté le taux de chômage. Par conséquent, le mois d’avril présente un taux à la baisse à 3,3 % par rapport à son niveau déjà faible en mars (3,6 %). Il s’agit du deuxième plus faible taux jamais enregistré dans la région (3,2 % en février 2018), et du plus faible taux parmi les principales villes canadiennes.

Une fois de plus, le secteur des services est celui qui a soutenu la croissance du marché de l’emploi dans la RMR. Particulièrement, le commerce de gros, les services professionnels et ceux d’enseignement ont soutenu le dynamisme de l’emploi en avril permettant d’effacer les reculs limités à l’industrie de la construction et aux services de gestion. Sur une période d’un an, la tendance montre que les services professionnels, scientifiques et techniques sont ceux qui ont le plus contribué à la croissance de l’emploi.


Émile Émond
Économiste
Québec International

Fichier joint